Inscription

Woop : « Réduire l’impact des livraisons est un enjeu collectif prioritaire »

juin 16, 2022 Damien Grosset

Alexis Quesney, co-fondateur et DG de Woop, plateforme dédiée au dernier kilomètre, revient sur l’enjeu du dernier kilomètre et la nécessité d’avoir une supply chain plus verte. Il en profite également pour afficher ses ambitions dans le domaine du Delivery Management System.

 

Pour quelle raison l’enjeu de la livraison du dernier kilomètre est-il si décisif ?

Le dernier kilomètre est un élément stratégique dans le bon fonctionnement du e-commerce. C’est une chaîne complexe qui comprend l’ensemble des opérations intervenant dans le cadre de la livraison finale, entre le traitement de la commande et la remise effective du colis au consommateur. À cet effet, la livraison du dernier kilomètre peut être à la fois une source de satisfaction ou d’insatisfaction pour le consommateur selon le niveau de qualité de la prestation. Pour assurer une expérience de livraison optimale, les enseignes du retail et du e-commerce ont besoin d’appréhender et de maîtriser parfaitement ce dernier kilomètre à la fois multiforme, coûteux et par ailleurs complexifié par l’avènement de l’omnicanalité.

Ces enseignes du retail sont-elles armées pour faire face à cet enjeu du dernier kilomètre ?

Pas toujours, en effet. Et c’est notamment pour répondre à cet enjeu que j’ai créé Woop en 2018, plateforme qui orchestre, optimise et permet la bonne exécution de toutes les solutions de délivrance du dernier kilomètre. L’ambition de Woop est d’améliorer l’expérience client vécue dans les parcours de délivrance, tout en accompagnant les retailers et e-commerçants dans leur transition vers un commerce plus durable.

"Le dernier kilomètre est l'élément le plus coûteux de la chaîne logistique"

Le dernier kilomètre représente plus de 40% du coût total de la chaîne logistique dans le cas d’une livraison à domicile. Comment optimiser la livraison du dernier kilomètre pour améliorer la rapidité et l’efficacité ?

Effectivement, le dernier kilomètre est l'élément le plus coûteux de la chaîne logistique. Il est important de comprendre qu’optimiser ce coût représente donc un véritable intérêt à la fois pour les enseignes et pour les consommateurs, surtout avec le contexte d’augmentation constante du prix des carburants que nous subissons tous. Une fois ce constat dressé, il faut noter qu’il y a principalement deux défis à relever. Les marques omnicanales font face à un premier défi opérationnel, celui de livrer leurs clients partout, avec des typologies de produits parfois très différentes, en intégrant un ensemble de services associés.

Le deuxième défi des enseignes omnicanales est celui de proposer une expérience de marque fluide, optimale et de bout en bout. En effet, ​ce qui est vécu lors d’un parcours d’achat en magasin ou sur un site e-commerce n’a parfois pas grand-chose à voir avec ce qui est ressenti par le consommateur dans le cadre de son parcours de livraison. Lors de cette dernière étape, la marque perd le contact direct avec son client, ce dernier devant s’en référer directement au transporteur pour le suivi de son colis.

Et que propose Woop pour relever ces défis ?

 Woop répond à ce premier défi en connectant à sa plateforme d’orchestration un grand nombre d’acteurs de transport - plus de 400 transporteurs sont intégrés à notre réseau). La diversité de ces acteurs permet ainsi d’adresser simplement tous les besoins de livraison. La plateforme permet également de comparer en temps réel les coûts proposés par les différents transporteurs éligibles pour une prestation et de choisir automatiquement la meilleure offre. De ce fait, nos clients ont l’assurance de payer le juste prix pour chaque livraison, ce qui peut représenter une économie de 15% sur leurs coûts de transport. Ce que nous avons réussi à faire avec Woop, c'est de prolonger l’expérience de marque dans le cadre du parcours de livraison en maintenant une communication au nom de l’enseigne : suivi du colis, notifications adressées au consommateur

Comment réduire l’empreinte écologique des livraisons ?

C’est un fait, le transport des biens fait partie des grands contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre. Réduire l’impact des livraisons est un enjeu collectif prioritaire. Pour cela, nous avons lancé une démarche pour un commerce responsable et engagé : Woop for Good. Une approche à impact positif pour la planète initiée avec notre écosystème : nos clients, leurs consommateurs et nos transporteurs. Un des objectifs de la plateforme est de pouvoir mutualiser et massifier les flux de livraison provenant de différentes enseignes et ainsi de limiter le phénomène de transport du vide. Pour répondre à cet objectif, la plateforme doit atteindre une taille critique en agrégeant un maximum de flux.

Par ailleurs, il y a également le sujet de la gestion des tournées : pour agir dans le sens d’une réduction de l’impact carbone de leurs activités de livraison, les commerçants doivent raisonner par tournée et éviter de faire des courses unitaires. Grâce à l’application Mapotempo by Woop, les commerçants peuvent calculer l’itinéraire le plus optimisé d’une tournée pour réduire de 23% en moyenne les kilomètres parcourus par les colis et par conséquent limiter concrètement les émissions polluantes. Parallèlement, nous mettons beaucoup d'énergie à intégrer et valoriser les transporteurs décarbonés : cyclo-logistique, piétons...

Revenons sur Mapotempo. En quoi cette acquisition permet-elle d’améliorer votre offre de livraison ?

En novembre 2021, nous avons effectivement intégré la société Mapotempo, spécialiste de la planification, l’optimisation et le suivi de tournées dans le but d’accélérer sa croissance dans le domaine de la livraison du dernier kilomètre. Grâce à cela, nous avons renforcé notre offre avec de nouvelles fonctionnalités de tracking et d’optimisation de tournées, deux composants essentiels d’un DMS (Delivery Management System) complet et unifié. La solution Mapotempo, devenue Mapotempo by Woop, représente une expertise de plus de 10 ans dans le suivi et l'optimisation des tournées, reconnue en France et utilisée par plus de 250 clients (Mondial Relay, Metro, Sodexo, Suez, Upsa, Croque Gel…).

L’avenir de la livraison de colis se trouve-t-il enfin avec des robots ou drones autonomes ?

Dans le domaine de la livraison de colis, l'automatisation par la robotisation ou par l’usage de drones peut présenter un aspect vertueux si elle permet de réduire la pénibilité du travail, de livrer dans des zones difficilement accessibles, de combler un manque de main d'œuvre ou encore de limiter les émissions polluantes. Mais le métier de la livraison reste un métier de contact à part entière, il fait partie intégrante de la relation client. D'ailleurs, le livreur, en tant que dernier point de communication, peut faire partie des meilleurs vendeurs des marques omnicanales. Néanmoins, l’avenir de la livraison ne peut pas se limiter à la technologie. Cette dernière doit améliorer l'humain mais pas le remplacer. La livraison de colis traditionnelle, servicielle avec une expérience client optimale doublée d’une attention personnalisée a encore de beaux jours devant elle.

Partager l'article :